Ma parcelle est-elle intéressante pour un promoteur ?

Les bonnes réflexions avant de vendre :

  1. Avant toute chose : est-ce que mon terrain est constructible ? : direction le cadastre ou la mairie ou son site internet pour consulter le PLU
  2. Quel est la surface constructible sur mon terrain ? C’est un point primordial car plus grande sera cette surface, plus cher vous allez vendre votre terrain. C’est tout à fait logique car plus un promoteur peut construire et donc vendre de surface, plus son bilan financier est intéressant et plus cher il peut se permettre d’acheter le terrain…
  3. L’environnement ? Regardez l’environnement proche de votre terrain : est-ce des maisons, des villas en bande, des immeubles de petites ou grandes hauteurs, nombre d’étage… tous ces éléments vous donnent un ordre d’idée de ce qu’il peut se faire. Attention, d’une rue à l’autre ces éléments peuvent changer. Dans une même rue, un coté peut autoriser des immeubles, l’autre uniquement des maisons…
  4. Que souhaitez-vous pour vos voisins actuels ? Souvent les vendeurs connaissent leurs voisins et ne souhaitent pas forcément leur imposer un immeuble de 10 étages avec des balcons qui donnent sur la piscine des voisins… Il faut en discuter…
  5. Attention aux refus de permis : la municipalité va souhaiter un respect de l’environnement mais aussi une adaptation aux autres constructions de la commune : couleurs, aspect, transports…
  6. Attention au recours du voisinage qui peuvent tout simplement bloquer un terrain et empêcher toute vente à un promoteur. Il faut donc discuter, proposer un projet en adéquation avec l’environnement immédiat et donc rester raisonnable et taille et nombre de logements.

La parcelle intéresse un promoteur lorsqu'il voit ce qu'il peut en faire. Il passera par une étude au préalable.

La constructibilité ou comment densifier votre parcelle : plus le promoteur va pouvoir construire de logements, plus cher il achètera votre terrain

L’accès à votre terrain : plus l’accès est étroit ou difficile plus il sera compliqué et donc onéreux de construire sur votre terrain. Il aura donc une valeur moindre aux yeux d’un promoteur : pour un programme immobilier d’appartements, il faut prévoir un hall d’entrée, un local et une aire de présentation des poubelles sur rue, souvent une rampe d’accès aux parkings sous-sol ou aériens, il faut penser aux normes handicapés…

La philosophie de votre terrain : son altimétrie, sa déclinaison, la nature de son sol, l’éventuelle pollution du site, si tout est constructible ou seulement une partie, si il y a des arbres classés….tous ces points ont un impact positif ou négatif sur le cout des travaux et vont impacter à la hausse ou à la baisse la proposition du promoteur pour l’achat de votre maison

L’environnement : c’est un point très important car la présence d’immeubles dans votre rue ou mitoyens à votre terrain aide aux décisions de la municipalité pour une certaine uniformité. A contrario, des maisons cossues avec piscine sont souvent source de conflit ou recours car les voisins vont voir d’un mauvais œil l’arrivée de logements dont les balcons ont une vue chez eux. C’est donc un point très important à étudier avant de vendre son terrain a un promoteur.

Largeur et profondeur de votre terrain : le nombre de m2 que vous pouvez proposer au promoteur est un point important mais si l’espace n’est pas optimisé en ayant une largeur et/ou profondeur minimale, le terrain ne pourra pas être correctement optimisé pour la future construction d’une résidence et sa valeur sera moindre. En effet, si votre terrain à la forme d’un terrain de bowling, tout en long sans aucune largeur même si il est ultra bien placé, en cœur de ville et qu’il fait 4000m2, il ne permettra pas de construire autant que sur un terrain de superficie moindre mais qui se rapproche plus d’un carré.

Le cout de la déconstruction : on ne parle plus de démolition désormais mais de déconstruction : on isole et sépare chaque matériaux pour pouvoir les jeter ou recycler séparément. C’est la première étape obligatoire pour un promoteur avant de construire. Cette étape est de plus en plus couteuse. Plus grande sera la maison ou l’entrepôt sur le terrain et surtout suivant son âge et les matériaux utilisés, plus la déconstruction sera compliquée, longue et couteuse. L’utilisation d’amiante est notamment un point négatif parfois important à souligner.

La valeur de la maison pour une vente à un particulier : si la maison vendue a une valeur élevée, il est fort probable que l’environnement apporte de nombreux atouts : le calme, la proximité des transports en commun, du métro, les commerces, facilité pour se garer…ce sont des éléments qui vont être analysés par le service commercial du promoteur afin de valoriser les prix de vente des appartements et établir une proposition d’achat.

 

 
Inscrivez vous pour vous informer des dernières nouveautés