1. Faites le point sur votre apport personnel

L'apport personnel est important. Lorsque plusieurs dossiers sont présentés à un agent immobilier, cette partie rassure le vendeur qui sait que la vente peut se faire sereinement. 

C'est le moment de faire le tour de vos économies, de voir avec votre entourage, votre employeur. Et si vous le pouvez prévoir un achat futur et commencer à économiser pour votre futur achat.

 

2. Quelles sont les aides que vous pourriez solliciter?

Prêt à taux zéro, prêt conventionnés, prêt à l'accession sociale... Etes vous éligible?

Vérifiez quels sont vos droits en cliquant ici

 

3. Faites le point sur votre reste à vivre

La capacité d'endettement est la part engagée dans toutes vos dépenses. Il faut que vous puissiez encore vivre confortablement sans mettre en péril votre achat immobilier. Il doit vous rester au moins 30% sur les sommes que vous entrez, loyers compris.

On a souvent naturellement tendance à surestimer les sommes que l'on peut engager.

Les organismes bancaires savent calculer votre capacité à emprunter et le reste à vivre.

 

4. Des comptes en banque irréprochables

Pour obtenir votre crédit : aucun découvert bancaire dans les 3 à 6 mois avant l'achat.

Envisagez de rembourser vos crédits en cours pour augmenter votre capacité d'endettement.

 

5. Votre situation professionnelle est importante

Un poste stable est préférable cependant des revenus réguliers sont un atout pour obtenir un prêt.

Préparez les bilans de votre société sur les 3 dernières années si vous êtes artisans ou si votre profession est libérale.

 

6. Quelle est la meilleure formule de prêt pour votre achat?

Réfléchissez au choix du taux :  à taux fixe, à taux variable ou à taux mixte, ainsi qu'à votre sensibilité au risque.

Renseignez vous sur les taux actuels.

 

7. La concurrence entre les banques est un atout

Les courtiers savent obtenir des prêts intéressants.

N'hésitez pas à faire jouer la concurrence. Changer de banque est facilité par les lois actuelles.

 

8. Les offres sont complexes, prenez le temps de les éplucher

Les coûts annexes des frais de dossier, l’assurance, la garantie ne sont parfois pas négligeables. 

Prenez connaissance du Taux effectif global sur les prêts à taux fixe.

Choisissez la sérénité en vous faisant accompagner par des professionnels du prêt.

 

9. Choisir son assurance de prêt

L'assurance emprunteur vous couvrira ainsi que vos proches en cas de décès ou de maladie. Si les conditions sont similaires vous pouvez souscrire à l'assurance de votre choix. Des différences sont notables selon les différentes compagnies. Prenez le temps de comparer les offres.

 

La première étape importante avant votre achat immobilier, c'est de constituer le dossier de prêt.

Un dossier de prêt bien préparé vous permettra d'accéder à de bonnes conditions de crédit.

Gérer avec sérieux son plan de financement c'est un gage de sérénité pour le futur propriétaire que vous souhaitez devenir.

 

Rassurez votre banquier

- préparez un apport personnel ou une épargne

- prévoyez un endettement qui ne dépasse pas les 33%

- montrez des revenus qui rassurent, une ancienneté dans un poste permet de faciliter le dossier

- montrez un comportement financier rationnel par rapport à vos dépenses, sans problèmes dans vos comptes

 

Envisagez le futur

- prévoyez une durée de remboursement, autour de 15 ans, les durées longues ne sont pas rassurantes pour les banquiers; ils tiendront compte de votre âge et de la stabilité professionnelle envisageable.

- réfléchissez à votre investissement, mieux le bien se revendra plus la banque vous suivra.

- envisagez votre investissement locatif à hauteur de 70% du loyer

 

Assurez efficacement le prêt

- prévoyez des garanties qui rassurent les banques comme l'assurance décès invalidité

- choisissez votre organisme avec soin en fonction des coûts et des garanties; la loi Hamon vous permet de changer d'assurance emprunteur au cours de 12 premiers mois à condition que les garanties soient équivalentes.

- pensez à l'assurance chômage si vous êtes en CDI

 

Courtier ou Banquier ?

- les frais de dossier représentent entre 0,4 et 1% du montant TTC emprunté, ils sont facilement négociables

- le courtier est à voir avant votre banque, il saura négocier pour vous les meilleurs offres mais ne peut le faire que si le banquier n'a pas encore pris la main sur le dossier. Après il pourra encore mais sera limité sur les enseignes qu'il vous proposera. Il peut obtenir de bons taux car il travaille sur un volume d'affaires proposées. Les frais de courtage seront lissés dans les montants et l'ensemble peut parfois se révéler plus intéressant que ce que vous proposera votre agence bancaire qui sait que vous aurez du mal à changer d'enseigne.

- si vous êtes bon négociateur, votre banquier peut faire une offre intéressante. Selon le moment, votre banque peut vous offrir des taux intéressants

- changer de banque est facilité par les lois actuelles. Tous vos prélèvements et vos virements seront automatiquement transmis à un nouvel organisme.

 

Devez vous choisir un taux fixe ou variable ?

- le taux fixe ne changera pas, c'est la sécurité de toujours savoir quel est le montant à rembourser

- le taux variable peut fluctuer à la hausse ou à la baisse selon un certain taux. En cas de hausse excessive, vous pourrez transformer ce taux variable en taux fixe.

- vérifiez le cours des taux au moment de votre prévision d'achat

 

Devez-vous opter pour une caution ou une hypothèque ?

- l'hypothèque permet à l'organisme de prêt de saisir puis de vendre le bien si l'emprunteur ne paye pas ses échéances. Elle représente environ 2% du montant du crédit. Elle perdure un an après la durée du prêt. Un acte notarié est nécessaire et coûteux pour sa levée.

- la caution bancaire est dispensée de taxes mais peut se révéler plus onéreuse en cas d'incapacité à rembourser le prêt. Elle est remboursée partiellement en fin de crédit si la caution n'a pas été utilisée.

Inscrivez vous pour vous informer des dernières nouveautés

OS Property Slideshow

SURINTENDANCE
220 776 € Nouveautés
du T1 au T4 duplex Travaux à partir de 110 000 € Livraison prévisionnelle : 4ème trimestre 2023
More Details 
ODILE
395 900 € Appartement
Logement neuf de 2 pièces à 3 / 4 pièces De 340 400 € à 647 200 € 100% des travaux déductibles
More Details 
EPTINGEN
420 400 € Appartement
Logement neuf du Studio au T 3 de 33 m2 à 73,9 m2 part du foncier 70% investissement à partir de 179800€ Livraison prévue 2ème trimestre 2024 Fiscalité : Monument historique
More Details 
HENNEQUEVILLE
336 040 € Nouveautés
du T2 au T4 à partir de 336 240 € Livraison prévue 1er trimestre 2023 Fiscalité : Déficit foncier Destination : Accession ou investissement
More Details 
MACARONS
135 000 € Nouveautés
du T1 au T2 duplex à partir de 135 000 euros Livraison prévue 4ème trimestre 2023 Fiscalité : Monument historique Destination : Accession ou investissement
More Details